"La reconstruction du mur de Berlin" de Pierre Belfond Agrandir l'image

"La reconstruction du mur de Berlin" de Pierre Belfond

Neuf

Deux amis s’affrontent en se passant les briques l’une après l’autre. Personnages absurdes, mi-comiques, mi-tragiques, hantés par un secret qu’ils ont promis de taire. Mais quelque chose en eux, qui a la violence et la douceur d’une musique obsédante, les fait vaciller comme Bach joué par Rostropovitch a fait chuter le mur de Berlin.

Plus de détails

14,00 € TTC

En savoir plus

"La Reconstruction du Mur de Berlin" de Pierre Belfond

 

Dans le jardin d’une maison berlinoise, Franz et Venceslas construisent un mur. Sur le tracé où se dressait quelque quinze ans plus tôt le fameux mur de Berlin, détruit le 9 novembre 1989. Quelles sont leurs véritables intentions ? Rétablir le temps où ils étaient tous deux des citoyens profitant du système de l’Allemagne de l’Est ? Refuser la nouvelle société qui a succédé au communisme ? Ou au contraire élever une barrière qui freine le déferlement des souvenirs douloureux en éloignant de leur vue la femme qu’ils ont tous deux aimée ?

Les deux amis s’affrontent en se passant les briques l’une après l’autre. Ce sont des personnages absurdes, mi-comiques, mi-tragiques, hantés par un secret qu’ils ont promis de taire. Ils sont massifs, brutaux, maladroits, mais quelque chose en eux, qui a la violence et la douceur d’une musique obsédante, les fait vaciller comme Bach joué par Rostropovitch a fait chuter le mur de Berlin.

 

Longtemps éditeur, Pierre Belfond est aussi auteur de théâtre. Sa pièce Un certain capitaine Dreyfus a été représentée au théâtre du Petit-Hébertot en 1995 et La Délibération au théâtre Montparnasse en 1996. Plusieurs de ses textes dramatiques ont été créés par France-Culture.

 

80 pages - format 13,5 x 21 cm

ISBN 978-236848-147-9

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

"La reconstruction du mur de Berlin" de Pierre Belfond

"La reconstruction du mur de Berlin" de Pierre Belfond

Deux amis s’affrontent en se passant les briques l’une après l’autre. Personnages absurdes, mi-comiques, mi-tragiques, hantés par un secret qu’ils ont promis de taire. Mais quelque chose en eux, qui a la violence et la douceur d’une musique obsédante, les fait vaciller comme Bach joué par Rostropovitch a fait chuter le mur de Berlin.